lundi 5 avril 2010

ARDINA : a volé!

Le baptême à donc eût lieu aujourd'hui sur la pente de Bathernay, du côté de Romans dans la Drôme.

Il s'agit d'une pente un peu particulière. Il n'y a pas vraiment de dynamique au point de pilotage! Il faut accepter d'aller un peu au trou et travailler un peu loin, souvent en dessous du niveau des yeux... Un poil crispant, bien qu'il y ait possibilité de poser assez bas. Mis à part cette particularité, c'est une pente que je trouve assez agréable, permettant de bien travailler et avec peu de très mauvaises surprises, style méga-dégueulante...

Cela étant dit... Après un ultime check-up, Etienne me lance mon Ardina. LE MOMENT DE VERITE! Un hiver de construction, des moments d'interrogations, des déconvenues, l'angoisse du premier vol mêlée à l'envie d'enfin voir son labeur récompensé! Le lancer se passe bien, je laisse le planeur descendre vers le trou avant de commencer à travailler. De suite, première constatation, le planeur n'est pas trop mal centré... Je commence à travailler, si je ne perds pas d'altitude, je n'arrive pas non plus à grimper! J'oscille au niveau de mes yeux, je monte un peu, et je perds rapidement le gain d'une pompinette ou de mon travail. Dans mes virages, souvent j'incline trop, le planeur est sain, il ne décroche pas, mais je perds de l'altitude et ça ne relance pas! Par contre, à ce stade, même pas un cran de trim nulle part à mettre. Si je lâche les commandes, le planeur demeure très sain. D'ailleurs, à aucun moment il n'aura eu de réaction piègeuse! J'attaque mes virages aux ailerons, c'est pas joli, j'ai du lacet inverse... Je mets de la dérive, mais c'est pas propre,c'est mal dosé! Enfin... Je reviens sur terre, l'atterro est très propre, mais l'engin allonge, allonge, même avec les crocos... Fin du premier vol. Vol riche en enseignements même si je n'ai jamais vraiment pu prendre de la vitesse ou de l'altitude! Mais aucun doute, chacun est d'accord, c'est un planeur bien né qui a envie de voler! Moi, je suis satisfait, c'est un baptême vraiment très encourageant!

Puis, un deuxième vol, je le dis de suite, il n'y en aura pas d'autres pour aujourd'hui! Donc, ce deuxième vol...
Je suis plus rapidement en confiance. J'ai modifié assez radicalement les débattements de mes volets et ailerons. Plus de volets vers le haut et le bas en fonction ailerons, moins de débattement des ailerons vers le bas. J'ai également modifié la courbure des volets pour les positions de gratte. Niveau pilotage, énorme changement dans ma manière d'aborder les choses : j'attaque systèmatiquement mes virages à la dérive, j'accompagne ou contre avec les ailerons. C'est de suite beaucoup plus efficace! Cette fois-ci, j'arrive à prendre de l'altitude... Et avec un grand planeur, pas de soucis pour aller chercher loin, sans crainte! Je fais quelques passages avec du badin, ça va vite! Le planeur ne siffle quasi-pas. Les ailes bougent un peu, mais rien d'effrayant. Les ressources sont superbes, le planeur continue à grimper longtemps... Les renversements sont vraiment beaux. Je passe une boucle, rien à signaler. Par contre, le tonneau ne voudra pas passer! Le différentiel aux ailerons est encore à travailler... Un vol que je fais durer, le plaisir est là! Tout un travail récompensé, quel plaisir de voler avec sa machine perso, surtout lorsqu'en plus les performances sont au rendez-vous!!! Pour l'atterro, pour la petite anecdote, j'ai ma sangle qui a accroché le manche des crocos. Je suis arrivé trop vite sur la première approche, et lorsque j'ai voulu repartir, impossible de rentrer complètement les crocos!!! Un virage le plus à plat possible sans aller chercher trop loin, retour en approche courte, et posé un poil rapide mais vraiment sans bobo! Il allonge le bougre...

J'ai encore pas mal de travail sur les débattements volets/ailerons, mais vraiment un planeur super!!!


Plus de photos ici :   Galerie Picasa Gisèle et Etienne

1 commentaires:

Enregistrer un commentaire