mardi 1 mai 2018

Platine Swift

En ce superbe 1er Mai, fallait avoir un peu d'occupation à la maison !

J'en ai donc profité pour avancer sur la platine du Swift...

Le récepteur viendra se caser sous l'interrupteur, approximativement dans le prolongement du servo de profondeur.

Reste la partie avant, n'ayant pas encore le moteur, je ne sais pas où je caserai les accus : il y a déjà 2 lipos pour la réception auxquels viendra s'ajouter très probablement un 6S pour la motorisation. Faudra que j'organise tout ça avec le Baselog...

dimanche 22 avril 2018

Azik, ça avance...

Petit mot très rapide !

Je poste beaucoup en ce moment, mais je vais me calmer pour aller voler d'avantage !!!

J'ai cet aprem fait 3 vols avec l'Azik. Ça y est, c'est nettement mieux !

J'ai mis beaucoup d'exponentiel sur la profondeur, ça change radicalement le comportement du planeur, il est disons "onctueux" maintenant. La profondeur n'entraîne pas d'effet parasite, c'est du tout bon ! Petit bémol je n'ai pas encore tout à fait trouvé la bonne valeur d'expo, mais là, j'apprécie déjà !

Niveau ailerons, j'ai mis un tout petit peu de différentiel, idem, ça fait du bien, j'enchaîne 3 tonneaux en déviant légèrement de l'axe. Les tonneaux passent très vite, je dirais autour d'un tonneau à la seconde, c'est assez violent. J'ai également envoyé un déclenché à grande vitesse, ça part fort! Je viens de l'évoquer, le planeur a une très bonne faculté d'accélération... je n'ai pas encore vraiment testé ses capacités de restitution, on verra...

Voilà pour ce débrief nettement plus enthousiaste que lors de la première sortie, mais j'avais pressenti que le potentiel était là, c'est aujourd'hui confirmé !

vendredi 20 avril 2018

Avatar, c'est baptisé !!!

Premier vol cette fin de journée avec l'Avatar.

Le vol s'est bien passé, j'y reviens dans un instant...

La fin de la construction a été un peu laborieuse, la notice n'aide pas assez. Il m'a fallu sur certains points revenir sur des solutions que j'avais déjà mise en œuvre sur d'autres projets. Pour conclure et résumer ce chapitre : très agréable mais pas à la portée d'un débutant.

Maintenant : le vol! Conditions 6 à 8km/h en moyenne avec rafales autour de 15. Une trentaine de degrés et pas un nuage à l'horizon...

La prise en main est facile, le lancé se passe sans difficulté. J'ai du mal au début, le planeur ne grimpe pas. Je n'arrive pas à lui imprimer un rythme. Au bout de quelques instants, j'arrive à le faire voler un peu plus rapidement, et à partir de là, presque tout est devenu facile !

Les conditions du coup étaient presque trop musclées...

Moi qui suis habitué aux voltigeurs et aux grands débattements, là, je me suis trouvé en terme de pilotage à l'opposé de ce que je pratique habituellement ! Cette fois, c'est petits débattements, beaucoup d'inertie (pas que le planeur soit lourd, je ne l'ai pas pesé, mais c'est mou), souvent je me suis : 1 retrouvé à spiraler, 2 à croiser les commandes... Autant dire qu'il me faut presque réapprendre à piloter ! Quelques essais de crocos, le vol se poursuit, les conditions sont plutôt trop joufflues pour le planeur, le pilotage en devient beaucoup moins intéressant... Je remarque que le planeur a tendance à vite bourrer, il n'arrive pas à dépasser une vitesse de pointe très modérée !

J'ai trimmé la profondeur pour finalement revenir à la position initiale, le centre de gravité autour de 93/94mm va nickel. Mes servos chinois goteck aux ailerons sont de vrais merdes, neutres et fins de courses plus qu'aléatoires :-( chiant pour les réglages !

Vient le temps de la pose, je m'aligne de très loin et dose tranquillement aux crocos. Ce premier vol se terminera par un atterro dans la main ;-)

Je suis ravi de ce planeur choisi par ma femme qui viendra occuper dans ma panoplie un domaine, le petit temps, dans lequel je me suis rarement aventuré !

dimanche 15 avril 2018

Swift S1 XModels

Voilà, la bête est là !!!

Il s'agit du Swift S1 en 3.2m de XModels.
On est proche sur les dimensions d'une reproduction à l'échelle d'un planeur grandeur.

Son domaine sera la voltige rapide dans de grands volumes de vol. Le planeur fini devrait sortir autour de 7kg pour une charge alaire d'environ 100gr/dm2. Pour ceux qui n'ont pas de notion, c'est énorme ! On est rarement au-delà de 70-80gr/dm2 pour nos planeurs les plus lourds.

Les échanges en anglais avec le fabricant se sont très bien passés, il est très réactif ! Chose rare, la première fois en plus de 10 ans d'aéromodélisme, après avoir reçu le planeur, le fabricant m'a demandé de lui donner mes impressions une fois que j'aurai volé avec!

Côté plus sombre de la médaille, les finitions sont vraiment loin d'être au top : pas mal de rayures plus ou moins profondes, défaut d'aspect sur les grandes surfaces, plans de joints pas nickel, lèvres d'étanchéité avec beaucoup de petites bulles... Pour un planeur de 1 350€, c'est limite !!!

Je n'ai plus qu'à l'équiper, je vais le motoriser également... Il ne volera au mieux pas avant la fin de l'été. Il s'agit d'un planeur déraisonnable, dont je sais pertinemment qu'il ne volera pas souvent, donc, rien ne presse...

lundi 2 avril 2018

Mistral de Windwings

Vu en Ardèche aujourd'hui, planeur de 4m30 qui a étonnamment bien tenu dans du très petit temps. Heureusement tout de même que le moteur était là...

Le Lunak en arrière plan n'aura pas pris l'air...

dimanche 18 mars 2018

Azik : c'est baptisé !!!

Je n'étais pas certain lorsque je suis parti de chez moi d'avoir de bonnes conditions pour voler... Mais ça fait 3 jours que le planeur est fini et ça me démangeait !

Arrivé sur la pente j'ai de suite été rassuré : ça volera aujourd'hui !

Beaucoup de choses à dire sur ce ( enfin plutôt ces, car y'en a eu 2 ) premier vol.

D'abord un petit point sur la fin de la construction, le planeur sort à 1,3kg, ce qui me va très bien, il est centré à 85mm. Je n'ai pas pu faire de lèvre d'étanchéité des volets car le fourreau de la clé d'aile arrière vient très près de l'articulation de la gouverne.

J'ai 3 phases de vol, la première en snap flap dont j'ai décidé de ne pas me servir sur le premier vol, la deuxième sans S/F avec full débattements partout, et une 3eme avec un peu de cambrure et tous les débattements réduits de 50%.

C'est parti, premier lancé !!! C'est une cata! Le planeur part n'importe comment! A peine je récupère les manches, les réactions parasites s'enchainent, pas terrible !!! Tant bien que mal je m'éloigne de la pente et enfin le planeur prend de l'altitude, faut dire ça porte très bien de partout, j'avais testé avec un autre planeur la pente auparavant ;-)

L'Azik se révèle très, mais alors très chatouilleux sur la profondeur : ça va me pourrir mes 2 vols! Je trimme à piquer histoire de pouvoir un peu relâcher le manche, un tonneau, ça siffle énormément : l'absence de lèvre d'étanchéité se fait entendre ! Ça barrique également, rien de méchant mais faudra trouver la bonne valeur de différentiel. J'attaque la phase de réglage de la compensation de la profondeur lors de la sortie des crocos. En 3 ou 4 fois j'obtiens une valeur convenable.
Après quelques minutes de vol supplémentaire, gâchées par l'hypersensibilité de la profondeur, vient le moment de poser. Même avec les crocos, pas évident : la profondeur rend le planeur très instable dans la dernière phase ! Finalement, ça pose, c'est pas beau, mais y'avait pas beaucoup de vitesse, donc, pas de bobo !

Je réduis de 50% le débattement de la profondeur et y mets de l'exponentiel.

Je relance, le vol sera sensiblement aussi désagréable à piloter que le premier : trop nerveux à la profondeur... Je fais un essai en snap flap, le planeur s'effondre en virage, faudra régler ça une autre fois !
Atterro aussi calamiteux, encore plus de passages que la première fois, mais pas de dégât !

Plus qu'à ajouter du plomb et y retourner ! J'ai déjà hâte !!!

jeudi 15 mars 2018

Cadeau...

... de ma femme pour le planeur mystère 😀😀😀

Il s'agit d'un Baselog.